Les Francofolies en 10 photoptimiste

with Pas de commentaire
Joseph Edgar, Francofolies de Montréal, photoptimiste, Franck Billaud, sourire, optimisme, joie musique
Un des beaux sourires des francos: la clavieriste et choriste de Joseph Edgar


Bilan des moments marquants

Il s‘en est passé de bonnes choses pendant cette 28 Iième édition des Francos. L’occasion de faire un bilan en photoptimiste des moments forts qui ont marqué le festival. Coups de cœur, émotions, découvertes voici un bilan, version Saphir Optimiste de ce bel événement culturel.

Ouverture et fermeture symphonique
Attention les yeux on ne rigole plus. On sort le grand jeu avec un très bel orchestre et qui plus est, dans une superbe salle : l’espace symphonique de la place des arts de Montréal. En fait il faut ce qu’il faut pour rendre hommage à deux monuments de la chanson francophone : Serge Gainsbourg et Diane Dufresne. Le beau Serge a dû apprécier l’hommage rendu d’autant plus que sa muse Jane Birkin est venu le célébrer tout comme Arthur H qui assurait la première partie du spectacle. Diane Dufresne est belle… et bien vivante et cette grande artiste affiche une élégance et une énergie à 71 ans qui laisse rêveur. Onze artistes sont venus la célébrer en interprétant un répertoire de 13 albums. Chapeau bas à cette artiste qui a marqué plusieurs générations se permettant de faire au début des années 70 ce que Madonna a fait bien plus tard dans les années 80.

Diane Dufresne, Francofolies de montréal, Franck Billaud, photoptimiste
Diane Dufresne 71 ans, une légende vivante de la chanson francophone

 

Coups de cœur Francos 2016
C’est perso, mais Musicalement et aussi pour la prestation scénique, Radio Elvis remporte la palme de la découverte, avec une pop rock lyrique et onirique, servie par une belle présence scénique. Juste un album au compteur et déjà de nombreux prix, z’iront loin ces gars la… Krismenn & Alem c’est l’histoire du chant breton traditionnel qui rencontre le hip hop avec pour seule instrumentation et bruitage: la voix ! Difficile de faire un duo plus original ! Dans le même esprit des métissages improbables Sacrecrow nous sert du blues à la sauce hip, avec une présence scénique énergique et stylée. Autre coup de cœur dans un tout autre registre et dans un style inclassable j’ai apprécié l’artiste Giédré. Cette dernière a l’art el la manière de mettre en scène la bêtise humaine avec un humour corrosif tendance scato qui fait du bien là où ça fait mal (socialement).

radioelvis-fbillaud-102-w
l’artiste habité par ses chansons sur scène: le chanteur de Radio Elvis
scarecrow-fbillaud_0376-w
La fougue et le style original sur scène et en musique de Scarecrow
Giédré, Franck Billaud, Francofolies de Montréal, Saphir Optimiste, photoptimiste
Giédré : une artiste inclassable à l’humour corrosif

 

Ça me touche
Je ne l’avais pas vu venir. Des larmes de joie sont montées en moi dès les premières notes de ‘’j’ai 10 ans’’ chanté par Alain Souchon accompagné Laurent Voulzi. Les compères de toujours ont servi les hits de leur longue carrière. Et plus il y a eu la balade de Jim qui jouait dans les années 80… chacune de ces chansons marquait une période de ma vie, émotion quand tu nous tiens. Ça me plait aussi lorsque les artistes composent des chansons pour dénoncer la cruauté l’absurdité humaine. Alpha blondy utilise autant sa musique reggae, que sa grande notoriété pour inviter à la paix, Ariane Moffat a dédié son concert aux victimes d’Orlando et enfin Vox Sampo propose un hip-hop engagé coloré et poignant qui dénonce les injustices en Haïti (son pays natal). Le tout servi généreusement avec élégance joie et énergie. La force des artistes repose dans cette capacité de savoir mettre des mots sur des maux le tout en musique. Ce sont des éveilleurs de conscience, mais aussi des reflets de qui nous sommes.

Alain Souchon ; Laurent Voulzi ; Francofolies de Montréal, Saphir Optimiste ; Franck Billaud ; photoptimiste
Complicité des artistes Alain Souchon et Laurent Voulzi
Ariane Moffat, Francofolies de Montréal, Franck Billaud, Photoptimiste, saphir optimiste, optimisme
Ariane Moffat radieuse, rayonnante et engagée
Alpha Blondy, Francofolies, Franck Billaud, Photoptimiste, musique
Alpha Blondy aussi rayonnant qu’engagé
Marie Pierre Arthur, Francofolies, Franck Billaud, photoptimiste, saphir optimiste, optimisme
Marie Pierre Arthur, heureuse d’être sur scène

 

Ça m’épate
Un artiste meurt-il vraiment ? On peut se poser la question. Si notre enveloppe physique périt à un moment donné les chansons, l’art lui continue de vivre tout comme l’émotion qui l’habite. Que l’on aime ou non le personnage de Gainsbourg, il y a forcément une chanson qui nous a marqué et cela nous accompagne toute notre vie. Écoutez une chanson de Piaf et vous ressentez toute l’émotion de l’artiste, cela vient raisonner en nous. C’est comme si l’artiste chantait pour nous quelque chose qui nous correspond intimement et qui nous marque par le moment vécu qui y est rattaché. De ce fait un artiste aura toujours plus d’influence que n’importe quel politicien parce que ce dernier ne partage rien. Il suit la ligne directrice d’un parti en influençant rarement de façon bénéfique la vie des gens. Par contre une chanson d’aujourd’hui ou du siècle dernier nous touche, égaye nos journées. Que dire également de la musique classique qui passe les siècles de façon intemporelle. Quel cadeau fait à l’humanité pour l’éternité

arthurh-fbillaud-63B-w
Arthur H rendant hommage au beau Serge


Ça me désole

Comme évoqué dans cet article les Francofolies ont été témoin d’un acte isolé d’abrutis ayant semé le trouble causant des blessés. Heureusement cet événement n’entachera en rien cette 28ieme édition (selon moi). J’y vois un rappel que le pire côtoie le meilleur et que ce dernier est largement prédominant. Le fait de pouvoir photographier des artistes qui aiment ce qu’ils font et qui utilisent leur art pour partager largement leurs idées, m’inspire particulièrement.  Au fond chaque humain est un artiste à sa façon que vous jongliez avec des quilles ou que vous soyez une caissière c’est la façon dont vous faites les choses qui changent tout.

Quelques soient les éditions aux Francos, les talents continuent de fleurir. Les monstres sacrés d’hier inspirent le monde des vivants, pour léguer à l’humanité le meilleur d’eux même par l’entremise de leur art. Je retiens également que l’humour, la musique, les chansons restent des armes merveilleuses pour contrer la bêtise humaine. C’est aussi un beau moyen de contribuer à éveiller les consciences, une chanson à la fois. Et vous que pensez vous de l’influence des artistes ?

Répondre