Oui oui oui pour les Francofolies

with Pas de commentaire

Depuis le 9 juin, le saphir optimiste couvre cette nouvelle édition 2016 des Francofolies de Montréal pour le media Longueur d’Ondes. 70 spectacles en salle et 180 concerts extérieurs gratuits autant dire que les Francos c’est incontestablement le plus gros événement de la chanson francophone en Amérique du Nord. Au passage cet événement fêtera bientôt ses 30 ans dans 2 ans.  Une belle opportunité d’aller capter les énergies des artistes et de prendre la température de la diversité de la chanson francophone. Hip hop, rock, chanson à texte, reggae, métissage musical il y en a pour tous les gouts et c’est un beau moyen de se laisser surprendre par des inconnus ou au contraire redécouvrir des valeurs sûres. Cela faisait longtemps que je n’avais pas fait de photos de scènes pour le magazine et l’occasion s’est représentée pour cette année. Longueur d’Ondes est un magazine culturel francophone tiré à 100 000 exemplaires et distribué dans la Francophonie en France en Belgique en Suisse et au Québec. Auant le dire c’est le seul magazine imprimé qui fait la part belle aux nouveaux artistes et ce depuis plus de 30 ans. Il est difficile de faire plus engagé pour ce detonnateur musical !

 

Qu’il est bon de se laisser surprendre par les artistes au gré des scènes. Qu’importe qu’il y ait des centaines ou des milliers de personnes devant la scène. Seule compte à mes yeux ce que véhicule l’artiste ces humeurs ces points de vue et donc sa sensibilité. Ce dernier point est probablement ce qui me touche le plus parce qu’en fait un artiste est une personne qui a cette capacité de transformer les émotions en création. C’est aussi un  créateur d’univers un metteur en scène de moments anodins qui peuvent être transformés en instants magiques. Il y a ceux aussi qui utilisent les mots et la musique pour revendiquer dénoncer des situations pour les porter à connaissance du public. Ce sont en quelque sorte autant des magiciens des mots des sons mais aussi des éveilleurs de conscience, quand l’artiste décide de dénoncer ou encore de pointer sur les absurdités de notre monde dit moderne. Pleurer rire danser oublier réfléchir tout est possible avec les artistes et c’est pour ça qu’ils sont indispensables à notre monde. Allez plus que deux jours pour profiter des Francos.

Alors voici en images quelques artistes photographiés prises au gré des scènes
Pour visiter le site internet de Longueur D’ondes c’est ICI et celui des Francofolies c’est par

Répondre