Hommage à la résilience au féminin

with Pas de commentaire
resilience-franck-billaud-saphiroptimiste-jacqueline-arbogast-photo-conference-portrait
Jacqueline Arbogast, auteure, conférencière

La résilience, voila une qualité que les femmes ont su développer au cours des générations. En ce 8 mars, l’occasion est parfaite pour leur rendre hommage par l’entremise d’un événement que j’ai eu la chance de photographier. Organisé par l’inspirante auteure conférencière et thérapeute Jacqueline Arbogast, l’événement « La résilience ou comment rebondir dans la vie » rassemblait cinq intervenant-e-s, qui partageaient au public leur expérience et aussi leurs trucs pour faire face aux défis de la vie.

resilience-franckbillaud-photo-conferenciers-saphiroptimiste
Les conferencier-e-s présents à l’événement

Voila qui tombait aussi merveilleusement bien pour moi. En effet, lancer son entreprise, devenir autonome financièrement avec sa propre activité est un véritable défi. Heureusement que dans ma vie, la prospérité se manifeste de multiples façons et en abondance, en commençant par le cadeau des rencontres. D’ailleurs cette opportunité de photographier était bien plus qu’un contrat, c’était un clin d’œil de l’existence, un signe « des anges »… L’un d’eux s’appelle Mario et c’est un ami commun qui m’avait été référé auprès de Jacqueline. C’est ainsi que la connexion s’est faite pour réaliser les photos.

mario-marchand-photo-franckbillaud-saphir-optimiste-evenementiel-lesvoixducoeur-technique-son-video
L’ange Mario Marchand (à droite) à la technique, lors de l’événement

Mais revenons à notre sujet. Au fait qu’est ce que la résilience ? Dans le dictionnaire du magazine « Psychologies » La résilience est la capacité pour un individu à faire face à une situation difficile ou génératrice de stress. Toujours selon ce magazine le concept de résilience est introduit en France par l’auteur Boris Cyrulnik. Bien que cette faculté ne soit pas innée, elle trouve toutefois ses origines dans l’enfance, et dans la relation que les parents entretiennent avec leur enfant.

resilience-photo-conference-daniel-blouin-evenementiel-saphir-optimiste-developpement-personnel
Salle des conférences de l’événement
resilience-courage-show-johanne-fontaine-conference-photoptimiste-saphir-optimiste-vert
Johanne Fontaine réalise une véritable performance scénique
jacqueline-arbogast-franck-billaud-saphir-optimiste-conference-photoptimiste-evenementiel-reportage
Jacqueline Arbogast, conférencière mais aussi l’organisatrice de l’événement

Chaque conférencière a pu témoigner de son expérience de la résilience, au travers son parcours de vie. Dans certains cas des changements de caps radicaux de carrière sont décidés, malgré le succès professionnel comme le relate l’auteur Daniel Blouin avec ces 2 livres « Sorties de zone ». Jacqueline Arbogast a également pu partager comment elle avait transformé ses humiliations scolaires de l’enfance, ou encore ses défis professionnels en mettant bien plus tard ses talents, dans la relation d’aide, au service du plus grand nombre. Que dire également de l’intervention de Johanne Fontaine dont le cancer « multi récidiviste » ne cesse de se manifester. Malgré ce mal qui la ronge au quotidien, celle-ci a une pèche, une énergie, qui vous font prendre la pire des maladies pour une rigolade… D’ailleurs Johanne a été capable de mettre la salle ‘’en feu’’ en faisant danser le public dans une joie débordante et communicative.

show-johanne-fontaine-conference-photoptimiste-saphir-optimiste-vert
Une salle  »en feu » avec Johanne Fontaine

Les témoignages d’ Alexandra Villarroel Abrego et de Majoly Dion étaient également très instructifs et surprenants. Ils avaient comme point commun, des relations particulières avec la justice. La première a failli se retrouver en prison alors qu’elle était en possession de vrais faux billets utilisés pour un jeu de société, sauf que les douaniers n’ont visiblement pas saisi la nuance. Heureusement la belle s’en est tirée, son « mindset » a la aussi fait la différence… Concernant Majoly la situation était encore plus hardcore… Cette dernière a partagé comment elle a pu se remettre d’une agression sauvage par des malfrats et qui malgré les faits accablants, le système judiciaire n’a pu empêcher les agresseurs de se retrouver en liberté. Une histoire d’horreur mais qui a fini par tourner en faveur de Majoly grâce à son état d’esprit. Malgré tout on peut se demander comment cela peut il arriver.

majoly-dion-resilience-conference-photo-reportage-franckbillaud-saphiroptimiste
Majoly Dion en conférence
resilience-franckbillaud-alexandra villarroel-rouge-photo-conference-reportage-saphiroptimiste
Alexandra Villarroel en présence d’une fan
resilience-danielblouin-signature-reportage-franck-billaud-saphir-optimiste
L’auteur Daniel Blouin en séance dédicace

J’ai été très touché avec l’intervention de cette maman qui s’est retrouvée chez elle à devoir prendre en charge deux de ses enfants, jeunes adultes et gravement handicapés physiques. Le drame est qu’il n’existe au Québec aucune structure, pour aider autant les patients que les proches aidants, lorsque les personnes ont passé la majorité. Après avoir surmonté les sentiments d’impuissance, de désespoir, de colère cette maman a mis sur pied un organisme de bienfaisance, capable d’accompagner malades et proches, pour leur offrir une structure de soin et d’accompagnement adaptée et humaine.

resilience-courage-photoptimiste-franckbillaud-saphiroptimiste-interview-conference
Témoignage d’une mère courage

Au travers ces témoignages, ce sont souvent des histoires d’alchimie ou l’Humain transforme le plomb, la lourdeur d’une situation en or… Dans le sens ou cette transformation bénéficie autant qu’a l’alchimiste qu’à la société entière.

benevoles-resilience-franckbillaud-saphiroptimiste-reportage-photoptimiste
Le sourire accueillant des bénévoles
resilience-tendresse-franckbillaud-saphiroptimiste-photoptimiste
Tendresse intergénérationnelle

Wow que de belles personnes à photographier, que d’expériences pour s’inspirer. Voila qui alimente l’optimisme. Ce que j’ai retiré de cette journée est bien entendu de revitaliser certaines des situations que l’on vit, tout comme de gérer au mieux les sentiments d’impuissance de colère, de fatigue qui nous traversent. Parfois on se sent même ridicule face aux défis tellement énormes relevés par d’autres, que l’on pourrait presque culpabiliser… Mais comme Johanne Fontaine nous la si bien communiqué lors de son intervention, ce qui compte c’est autant de s’aimer, que de revitaliser, sans pour autant nier la gravité de la situation qui est notre histoire. À chacun de nous, d’absorber, gérer émotionnellement ce qui nous arrive. De plus il n’y a pas d’échelle de la douleur et encore moins d’exclusivité ou de panthéon sur le sujet… Alors merci à Jacqueline Arbogast, merci à Mario et à toutes ces agentes de changement, ces propagatrices d’espoir, ces alchimistes, d’œuvrer pour le bien du monde et de faire une différence par ce qu’ils sont et ce qu’ils font.

Je vous encourage de suivre l’actualité de Jacqueline et Mario
Le site de Jacqueline Arbogast
La web radio de Mario Marchand: Les voix du coeur
Voir d’autres photos d’événements avec conférences: journée de la philantropie

Répondre