Révéler ce précieux en nous

with Pas de commentaire
le precieux de l'artsite - Nieve Nelson festival Pop Montréal 2009 - Photo Franck Billaud
La joie de chanter de Nieve Nielson – Photo réalisée à Pop Montréal 2009

 

Ma rencontre avec les populations du Cameroun et d’Haïti m’a confirmé que ce n’est pas nos possessions qui font notre valeur intrinsèque mais bien notre façon d’être. Je le savais déjà mais le fait d’aller dans un pays ou tout est différent ou presque semble agir comme un effet miroir. Le paradoxe est que j’ai rencontré plus de gens riches en bonne humeur dans les rues des villes au Cameroun ou en Haïti qu’a Montréal et Paris réunis… Étonnamment j’y ai aussi vu beaucoup moins de mendiants dans ces pays dits pauvres. Mais surtout ce qui m’a frappé c’est de percevoir, sentir, ce qui rend l’africain, l’haitien particulièrement vivant, vibrant avec ce fameux ‘’précieux‘’ en lui. Ceci dit nous avons aussi autour de nous des personnes âgées qui elles aussi ont cette lumière, cette chose précieuse en elles qui les rendent radieuse malgré les marques du temps et la rudesse de la vie

Mais quel est donc ce  »précieux » en question que ces personnes ont en elles ? Bien que se soit difficile à décrire de façon précise et rationnelle je laisserai ma sensibilité me guider sur cet exercice bien relatif de qualifier ‘’ce précieux‘’. La façon dont je le perçois est une sorte de feu intérieur entretenu par la joie de vivre sans y chercher un quelconque justificatif. Il suffit de regarder les enfants jouer, nul besoin d’avoir des jeux sophistiqués pour cela, une brindille peut se transformer en avion, sans compter les fois ou il n’y a nul besoin pour eux d’avoir quoi que se soit. Cela est vrai Quelle que soit la région de la planète. La créativité enfantine et sans limite, j’ai pu voir au Cameroun un enfant qui avait fait une voiture avec des canettes de soda et le résultat était aussi surprenant que magnifique.

Si la notion d’age, de sexe de position sociale n’a rien à voir avec la manifestation de ce précieux, il y a des contextes propices à laisser exprimer ce que nous avons de meilleur en nous. Ces contextes viennent principalement de nous et de nos états d’esprits conscients ou inconscients. La fraîcheur et la spontanéité d’un enfant sont naturels chez lui, pour l’adulte il en est souvent une autre paire de manches. Ayant perdu en spontanéité l’adulte a parfois besoin de reconquérir ou plutôt de laisser son enfant intérieur prendre plus de place. Cela passe souvent par la prise de conscience. À partir de cette dernière il va être nécessaire de mettre en place une certaine discipline de vie par nos actes nos pensées nous permettant de nous reconnecter avec la joie l’enthousiasme, la créativité. Ceci dit pour une catégorie d’individus la joie l’enthousiasme la confiance aussi sont innées.

Pour exprimer ce précieux le meilleur moyen est d’exprimer qui nous sommes vraiment en faisant abstraction de ce que nous demande la société la famille et tout notre environnement humain. Exprimer avec sensibilité et sincérité qui nous sommes revient à nous connaître et surtout à nous écouter. Plus précisément il s’agit d’ écouter cette petite voix qui nous indique ce que l’on aime vraiment. Cela sous entend aussi de nous affranchir du regard des autres, sortir du rôle de bon gars et de bonne fille bien gentille. Le précieux en nous vas faire la connexion avec ce qui est vital primordial et se manifestera de façons aussi différentes qu’il y a d’êtres humains. Certains vont choisir une vie de bohème, une vie d’artiste détaché de toute sécurité illusoire. Si cela peut paraître extrême comme démarche alors cet appel artistique peut s’exprimer uniquement le week end ou en suivant des cours de chant. La encore il n’y a pas de mauvaise ou bonne façon de faire. Le tout est d’être pleinement en accord avec qui on est vraiment.

Pour identifier ce précieux dont je parle chez l’autre, il suffit de regarder ses yeux. Ainsi vous pourrez y voir ou percevoir l’intensité de sa lumière, il y a souvent comme de multiples sphères lumineuses microscopiques qui font penser à des étoiles miniatures disposées en cercle (c’est comme ça dans les yeux de mon amoureuse). Mais pour reconnaître ce précieux, cette lumière cela implique aussi de le porter en soi. En effet on ne peut identifier quelque chose chez l’autre ce que l’on porte en nous même puisque l’autre c’est soi.

Nous avons à notre disposition une palette infinie a notre disposition pour révéler ce précieux en nous. Cela peut être de prendre la vie comme elle vient sans se poser de question existentielle, ou encore de passer par une démarche spirituelle, artistique, ou thérapeutique. Au final cela n’a aucune importance parce qui compte est d’être vraiment d’être soi sans concessions. Être bien avec nous même, s’autoriser à être pleinement soit même, reste le cadeau le plus précieux que nous pouvons nous faire et par extension un beau cadeau offert aux autres. Alors il ne me reste plus qu’a vous inviter à révéler ce précieux qui est en vous.

 

Répondre