Valoriser, encourager les talents

with Pas de commentaire
valoriser, encourager les talents - Peintre, Foufounes électriques de Montréal
connaître et développer ses talents est essentiel

Très souvent le talent évoque un don particulier dans le domaine des arts, que ce soit la musique la peinture le cinéma le design… Cependant le talent peut s’exprimer de différentes façons dans plusieurs domaines. Mais surtout il n’a rien à voir avec l’age, le sexe, notre condition sociale, ou encore la ou nous sommes nés. En effet un talent peut se révéler de façon précoce ou au contraire à un âge avancé de notre existence et il peut toucher des qualités d’orateur, de psychologue. En fait contrairement a ce que l’on pourrait croire tout le monde a un talent dans quelque chose, reste a ce que celui ci soit identifié et surtout développé. Malheureusement trop de personnes considèrent qu’elles n’ont aucun talent se fermant ainsi au monde du possible de leur existence, Pourtant il suffit parfois de peu de chose d’un simple déclic pour que l’individu se reconnecte avec ses talents.

À l’école, de trop rares professeurs nous ont marqué, parce qu’Ils ont pu nous transmettre leur passion pour un domaine, ou nous faire aimer un écrivain, un art. Ces professeurs bénéfiquement influents ont pu aussi nous encourager à persévérer dans un domaine, mettant en évidence un talent qui ne demande qu’à s’exprimer. J’ai eu la chance d’avoir une extraordinaire prof d’art qui m’a encouragé à persévérer de faire des beaux dessins. Cette attitude m’a poussé par la suite à trouver l’élan pour faire ce qui me plait mais aussi a m’ouvrir des portes sur de nouvelles formes d’expression.

Enfant dessinant une voiture au centre de savoir du Manengouba - Photo: Franck Billaud
La créativité en action d’un enfant camerounais au centre de savoir du Manengouba

Il est dommage que l’on porte si peu de temps, à développer nos talents qui vont souvent de paire avec nos centres d’intérêts. Le contexte social dans lequel nous évoluons nous oblige plus à ‘’performer‘’ qu’a explorer ce qui nous fait vibrer. Pourtant connaître nos talents est aussi essentiel que de respirer, cela fait partie de notre connaissance de soi. Cet aspect est fondamental parce qu’il est essentiel à notre équilibre de vie. C’est un véritable bonheur que de passer du temps à faire ce qui nous fait vibrer, peindre jardiner, bricoler, cuisiner ou encore faire de la photo, ce ne sont pas les options qui manquent. Malheureusement force est de constater que le brouhaha du quotidien nous rattrape et nous éloigne trop souvent de ce qui fait battre notre cœur. Et oui il faut aller travailler, faire les courses, s’occuper des enfants, s’acquitter de taches administratives ennuyantes. Comme on dit la roue tourne et on se rend compte (parfois trop tard) que l’on est passé a coté de notre vie. Ainsi nous constatons amèrement  que l’on a pas écouté cette petite voix qui nous disait ‘’eh j’aimerais bien ralentir et faire plus de lecture, danser ou me remettre à la peinture‘’. Le truc est que ce n’est ni a l’école, ni dans l’entreprise, que l’on nous invite a explorer développer notre talent alors il reste de le faire par soi même et pour soi.

Ce désir de connecter l’humain avec ses talents, anime ce projet du Saphir Optimiste et c’est pour cette raison, que plusieurs approches ont pu être développées au travers différents projets n’ayant en apparence rien à voir. Pourtant ils ont tous comme point commun de valoriser l’humain et ses talents. Par exemple pour les aînés du Québec, le Saphir Optimiste propose des ateliers de Decoptimiste pour encourager les personnes âgées à développer leur créativité, tout en invitant les aînés à s’apprécier, pour ce qu’ils sont et ce qu’Ils font. Dans le même ordre d’idée, les seniors sont invités a se reconnecter avec les belles chose qu’ils ont pu vivre et des talents qu’ils ont peut être oublié qu’ils avaient. L’utilisation de la photo pour les ateliers ma vie en photoptimiste reconnecte avec les meilleurs moments de leur existence, l’association avec l’écriture optimiste (ateliers donnés par notre partenaire Rossana Bruzzone de Neige en couleur) renforce et démultiplie les bienfaits de ces ateliers.

Mais au final qu’importe le moyen utilisé. il reste à chacun de faire la démarche d’exprimer le meilleur de nous même. En le faisant soi on encourage les autres a faire de même et du coup ça fait boule de neige. Il est fondamental de pouvoir encourager l’autre dans ce qu’il aime faire et à plus forte raison quand il s’agit d’enfants, d’adolescents. Plus on est de fou plus on rit dit le proverbe, alors soyons fou de nous faire du bien, soyons suffisamment déraisonnables pour faire abstraction des autres et faire ce qui nous plaît, pour notre plus grand bien. Mais surtout il est fondamental de se poser comme question quel serait le prix à payer si je ne passait pas à l’action ?

Franck Billaud

 

 

 

 

 

 

Répondre