Agir par Optimisme et idéalisme

with Pas de commentaire
parc st bruneau, optimisme, agir par optimisme et déalisme, Québec, photoptimiste, saphir optimiste
Quand la lumière perce les nuages – Photo prise au Parc St Bruno octobre 2015

 

Agir pour un monde meilleur, se dire que l’on puisse contribuer à notre belle planète par nos actes et nos pensées… Est-ce faire un excès d’optimisme et tomber dans le piège d’un idéalisme stérile que de penser cela ? Pourtant si l’on regarde les nouvelles dans les différents médias il n’y a vraiment pas de quoi se réjouir, cela en est même totalement désespérant.

En quête de solution ?
Se laisser envahir par le désespoir ou le cynisme ? Pratiquer la politique de l’autruche en essayant de se convaincre que tout va bien.  Heureusement que les génies de l’humanité ont tous ce point commun de se permettre d’imaginer puis de créer des choses qui semblaient impossibles pour le commun des mortels. L’invention de la roue, de l’avion, de l’électricité ont révolutionné nos façons de faire. Si l’on prend le cas de Nikola Tesla Grâce à lui, l’électricité parvient dans nos demeures et dans tous les bâtiments d’une simple poussée d’interrupteur. Il y a aussi le génie de Michel Ange, de Leonard de Vinci, Hildegarde de Bingen tous ces illustres personnages étaient animés d’un idéal fort d’impacter bénéfiquement sur le monde. Il est impossible de les imaginer déprimés et s’arrêtant à la première difficulté rencontrée…

Laisser passer la lumière
D’un point de vue plus modeste chacun de nous réussi à faire ses miracles au quotidien. Certes pour la majorité trouver de la quiétude, alimenter son enthousiasme, garder le cap malgré les aléas de la vie est en soi un exploit. En effet ce ne sont pas les occasions qui manquent de nous décentrer. Entre les impératifs professionnels, les taches quotidiennes, les obligations familiales, il y a de quoi nous occuper. Avec ce brouhaha de choses à faire cela ne laisse plus beaucoup de place pour nos idéaux. Déjà tout petit on nous a inculqué de faire un métier qui nous fasse gagner de l’argent plutôt que de vivre une passion… Que de déceptions et de névroses cela a-t-il pu produire ? Heureusement lorsque nous prenons conscience de notre être, de nos besoins essentiels, il devient vital d’harmoniser notre vie avec nos aspirations profondes. Là il devient fondamental de laisser passer, ou plutôt d’alimenter ce petit rayon lumière en nous plutôt que de se polariser sur la grosse masse de nuages.

S’investir pleinement
Qu’il s’agisse d’un projet que nous allons faire de façon ponctuel ou pour toute la vie. il n’y a rien de plus exaltant que de s’investir dans quelques chose  qui nous stimule. Cela est d’autant plus fort quand ‘’ça nous dépasse’’, nous avons alors l’impression de servir plus grand que nous sans savoir toutefois ce qu’est ce ‘’plus grand que nous’’. S’agit-il de dieu, de la vie, de l’absolu, d’un nouvel âge… Là on se sent pousser des ailes et les difficultés ne sont plus que des moyens pour aller de l’avant nous offrant de nouvelles perspectives. Toutefois ce potentiel d’exaltation ne peut se faire sans avoir un puissant besoin de passer à l’action comme si une onde vie passait par nous et qu’elle est si puissante qu’il nous est alors impossible de faire autrement.

De puissants alliés
Il est essentiel de bien se connaître pour laisser de côté toutes nos illusions conditionnées aux seuls biens matériels ou à une hypothétique position sociale. Ainsi nous évitons les frustrations et fassions cause commune avec l’optimisme pour envisager le meilleur quoi qu’il arrive nous permettant aussi de nourrir notre idéalisme pour notre propre vie et celles des autres. Chacune des difficultés rencontrées représentent autant de marche pied pour atteindre notre idéal. Ce dernier pouvant prendre différentes formes tels que projet professionnel, investissement communautaire, cause écologique fonder une famille… Pour ma part je rêve de propager l’optimisme par le biais de mes photos en utilisant celle-ci sous de multiples formes (ateliers créatifs, créations de contenus, conférences etc.). J’ignore encore quels sont les angles les plus appropriés, mais ce qui importe pour moi est d’impacter de façon la plus inspirante sur le monde. J’entends par là, d’encourager l’humain à exprimer sa plus belle version de lui-même, de le pousser à créer, de dépasser ses peurs de s’apprécier tels qui est sans avoir besoin de se comparer à qui que ce soit… C’est ma modeste contribution à créer cette nouvelle terre, ce nouveau paradigme, cet âge de diamant, qu’importe le nom qu’on lui donne. Bien que mon initiative soit toute jeune, celle-ci se nourrit de multiples sourires d’humains ayant été agréablement surpris par leur image en visionnant leur photo*. Ainsi ils ont pu changer leur point de vue sur eux-mêmes. Quel beau cadeau que d’entendre je ne me savais pas aussi belle, ou aussi beau. Beaucoup d’humains se considérant laid au fond d’eux-mêmes et agissent en conséquence.

Il suffit parfois de peu de chose pour changer la donne, juste changer de point de vue pour apporter plus de lumière en soit et sur les autres… Tout cela ne peut se faire sans une bonne dose d’optimisme servant l’idéal d’un monde meilleur, optimiste et idéaliste. Dans tous les cas cela commence par soi, il me semble que de jumeler ses passions avec son activité professionnelle de faire en sorte de nourrir un idéal de vie servant nos valeurs d’équité, de paix, de justice, d’espoir. Plus que jamais optimisme et idéalisme forment à mes yeux le plus beau couple qui soit pour donner sens à notre existence.

*J’ai souvent eu ces remarques dans le cadre du projet des centres de savoir

Franck Billaud
Initiateur du Saphir optimiste

 

Répondre